Jeu de Rôle par Forum sur l'Univers Star Wars
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Discours officiel devant le sénat des cinq mondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ex-Compte: Jacen Solo
Apprenti Sith
avatar

Nombre de messages : 49
Age : 26
Date d'inscription : 12/12/2008

MessageSujet: Discours officiel devant le sénat des cinq mondes   Ven 12 Déc - 20:16

Vivi Jorion, recemment promue au rang de 1ère Ministre des cinq mondes de Corellia s'avança sur la passerelle qui allait la mener à sa nacelle du sénat. Celui ci était moins grand que celui de Coruscant mais tout de même impressionnant, de part son architecture. En effet,malgré la modernité de l'équipement qu'il proposait, il était resté traditionnel dans ses décors. Selon la loi de Corellia, chaque premier ministre qui avait fait minimum 1 mandat(4 ans) pouvait voir son visage orné sous forme de peinture gigantesque les murs du Sénat, au nombre de six. Cinq pour les peintures des ministres par leur origine parmi les cinq mondes, et le 6ème où se trouvait la porte par laquelle Vivi venait d'entrer. Le mur de son monde était vide. Naturellement dans la mesure ou elui ci avait rejoins Corellia et les autres mondes que recemment. Elle espéra faire du mieux qu'elle pourrait pour sa nation. Un jour peut-être, ce serait son visage qui serait peint ici.
Elle monta sur la nacelle et un homme qu'elle connaissait très peu, qu'elle identifia comme étant un Corellien qui accompagnait souvent l'ancien premier ministre, mena l'appareil au centre. Les hommes de la CorSec, sécurité de Corellia, était placé aux entrés, ainsi qu'un des capitaine dans la nacelle même, armé d'un fusil Blaster de modèle récent. Une fois amenée au centre, Vivi contempla l'assemblée, considérablement bruyante et désordonnée. Il n'y avait pas que cinq sièges, mais une multitude car il y avait là une organisation bien spécifique. A chaque mur du sénat, il y avait les représentant de chaque circonscription de la planète et au centre ce ceux ci, le ministre du monde en question. Et positionnés en hauteur par rapport à la porte d'entrée, les représentants de la CorSec et d'autre organisation tant bien économique que militaire, ainsi que les invités des autres systèmes. Le sénat comptait ici uniquement les membres et représentant es cinq monde, pas d'invités, cela aurait lieu dans un endroit plus confidentiel sous peu.
Après que l'homme à ses côtés se soit avancé, elle attendit qu'il fasse planer le silence.


"-Silence dans la salle Messieurs mesdames les ministres, représentants, membres des organisations des cinq mondes. La parole est à la première ministre des cinq mondes, Vivi Jorion."

Vivi constata l'efficacité de cet homme qui se faisait écouter, de par son ancienneté et ses interventions fréquente depuis longtemps au sénat, en début de séance. Elle s'avança et contempla à nouveau l'assemblée, silencieuse à présent, les yeux rivés sur elle, regard bienveillants, mêlés aux regard froids, aux regard remplis d'espoir. D'espoir en elle et ses décisions, elle, la première femme à avoir été promue ministre des cinq monde, et surtout aussi jeune et d'origine royale. Elle devait être convaincante, c'était là sa première intervention au sénat où elle occuperait le rôle principal, son père l'ayant emmené quelques fois, plus jeune.

"Honorables représentants des cinq mondes du système de Corellia, je tenait tout d'abord à vous saluer et vous remercier de m'avoir accordé votre confiance, majoritairement il faut le dire, par les résultats du scrutin.
J'irais droit au but, nous n'avons pas besoin de promesse vaine, nous avons besoin de solution à nos problèmes. Nous avons des forces vive, non éteintes, mais qui ont besoin de s'éveiller. Récemment, Corellia a pu constaté l'aide de Coruscant, qui persévéra malgré ses problèmes internes à nous aider suite au problème de massacre entre humanoïdes et Corelliens sur notre territoire survenus avant ces rébellions.
Je suis de l'avis qu'il faut entretenir à nouveau des relations avec les autres systèmes. Entretenir déjà celle que nous avons avec Coruscant et tenir nos engagements comme ils le firent avec nous. Egalement essayer d'obtenir des relations avec d'autres systèmes, comme Naboo, où la nouvelle reine semble droite, et avec qui je pense pouvoir m'entendre particulièrement, ayant des origines similaires. Or tout cela est certes bénéfique, il en va de sois que nous devons régler nos problèmes internes. Une guerre civile semble de plus en plus se distinguée, ce qui était au départ que de simples altercations, qui suscitèrent tout de même de l'attention, il faut le dire. La faute n'est sur personne, le défaut de notre système est le manque de dialogue entre nous, le manque de compréhension, elle le fait d'avoir trop souvent regardé notre image à l'extérieur, et pas assez dans nos propres territoires.
C'est pour cela que je propose, de retirer les mesures répressives instaurés dans la panique, et d'entamer un dialogue avec les opposants."


Sa proposition suscita un bruyant débat. Quand tout se calma, le ministre du 2ème monde, ayant discuté calmement pour sa part avec ses conseillés demanda le silence et s'adressa directement à la ministre des cinq.

"-Chers ami(e)s, il y a tout de même un point qui me dérange dans la proposition de la ministre des cinq. Pourquoi devrions nous dialoguer en sachant pertinemment qu'ils répliqueront par la violence, refusant un dialogue. Je vous le demande Mme Jorion, que se passera t-il si ils ripostent sans même avoir été attaqué, en se sentant attaqué de par leur paranoïa?"

Sa remarque quant à elle suscita des approbations. Vivi resta droite et inflexible, elle prit la parole avant que le tumulte ne reprenne.

"-C'est une question intéressante en effet. Je vais vous répondre en deux points: Tout d'abord, je trouve que par vos propos, vous excluez les opposants de nos territoires, et considérant comme des gens voués à l'exil. Et bien ce n'est pas ma façon de voir les choses. Ce sont une minorité certes, mais des Corelliens tout de même, voir même des citoyens de vos mondes respectifs.Et ils revendiquent certaines choses. Ils agissent par violence car ils ne sont pas capable d'agir autrement, est-ce pour autant que nous devons tomber dans leur bêtise? Ils ne sont néanmoins pas écouté, la preuve en est qu'ils ne sont pas représentés parmi nous. La prochaine fois, ils seront llà je vous le garantit. N'oubliez pas que j'ai perdu mon père pour un problème similaire, est-ce pour autant que je cède à la tyrannie? "

Les différents représentants réfléchirent à ces mots. Le ministre du 4ème monde prit la parole.

"-Il est vrai que vous avez agit courageusement en passant l'éponge, même dans votre tristesse, sur ce mal que vous a causé la rébellion. Mais ce que nous voulons, c'est savoir si vous allez rester inactive face à leur assaut répétés. Nous ne pouvons le tolérer."

L'expression de Vivi se fit dure. Elle fixa l'assemblée une ultime fois pour la journée, la session touchait à sa fin.

"-Que cela soit bien clair, je leur tend la main, car ce sont nos citoyens. Je ne la tend qu'une fois, si il la refuse et qu'il cède à la folie, la riposte que j'enverrai avec votre accord, qu'il me semblera facile à obtenir, sera terrible. Nous sommes en accord?"


Des applaudissements retentirent dans le sénat, significatifs d'approbation générale. Vivi salua l'assemblée qui lui rendu son salue. Elle clôtura la séance.

"-Bien, nous sommes d'accord. La prochaine étape sera donc la discution. A côté de cela, je dialoguerai avec mes homologues des autres systèmes. La séance est levée, la prochaine aura lieu la semaine prochaine avec je l'espère des faits positifs. Bonne journée."

Le sénat se vida peu à peu, avec des conversations calmes. La séance du jour avait été courte, mais constructive malgré tout, même si peu de décision avaient été prise, celle ci était un début. Certains n'avait pas fait part de leur avis tout de même. Mais aucune tension particulière n'était à relever. Quant à elle elle sortit, se dirigeant vers ses quartiers ,escortée par la CorSec, elle devait rencontré le chancelier Coruscanti et Epistofane, le Jedi chargé de l'enquête à Corellia. Puis sous peu, la rébellion et elle l'espéra, la reine de Naboo. Vivi avec ceux qui voudraient l'aider dans sa tache, devait faire face à nombre de problème, les massacres, les rebellions...Il était tout de même rassurant de savoir qu'elle n'était pas seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://starwarsexile.forumactif.org/forum.htm
 
Discours officiel devant le sénat des cinq mondes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui a trafiqué le discours officiel de l’Ambassadeur des Etats-Unis en Haïti ?
» Discours officiel du Ministre ϟ Une bonne année à tous les sorciers !
» Le discours de Préval à L'ONU
» Le discours du président Préval à l'ONU
» René Civil devant le tribunal criminel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star Wars Exile :: Archives et Corbeille :: Archives :: RP-
Sauter vers: